Pièges à balles intérieurs

Première phase

La première phase des travaux consiste à dépolluer le site, ensuite nous construisons en forme d’escalier, un noyau en terre végétale posé sur une membrane étanche, enfin nous venons recouvrir de granulats synthétiques. La granulométrie idéale calculée est de 10 à 50 mm pour le granulat synthétique d’une densité de 50 kg le m3.

Ces systèmes permettent de stopper les balles à partir de 2.50 m de profondeur au droit du redan du noyau de terre.

Quel que soit le calibre utilisé :

R

armes de poing ou d’épaule

R

calibres 22 à 50

R

toutes distances de tir à partir d’un mètre.

Fragments et retours de balles

Les risques de retour de balles ou fragment de balles sont nuls quel que soit l’angle d’impact, convenant ainsi à une grande variété de types d’entrainement au tir.

La balle transperçant le piège à balles est intacte, donc pas de fragmentation de celle-ci ou de dégagement de poussière.

Pour les structures intérieures, l’atmosphère du stand s’en trouve améliorée et les éléments de filtration s’en trouvent préservés, diminuant par la même l’a fréquence de leur remplacement.

Ce nouveau concept a pour avantage de réduire les coûts de dépollution, valorise le déchet industriel, permet le recyclage du matériau, et surtout évite la pollution des sols. Il n’est plus nécessaire d’arroser la butte de tir originelle en sable, pour éviter la poussière.

Les entretiens périodiques se font généralement par les utilisateurs, pour les entretiens plus conséquents sont généralement confiés à une entreprise spécialisée.

Structure

structure-pab-interieur

Tôle de fond en acier blindé en 500 Brinell en fond de bute recouverte d’un bardage en bois. La butte de tir est en terre végétale sur membrane étanche.

structure-pab-interieur

Mise en place mécanisée du granulat synthétique en respectant les 2.50 m de profondeur face chaque redan.

structure-pab-interieur

Dernière phase : mise en place des tapis caoutchouc, respectant scrupuleusement l’axe des fenêtres de tir.
Une berme en blocs de tir de 500 x 200 x 300 mm permet d’éviter le ricochet accidentel