Pièges à balles

Présentation et installation des pièges à balles nouvelles génération

Présentation générale

Différentes buttes de tir sont implantées dans des centres d’entrainement au tir à armes à feu. Elles sont généralement constituées de terre, de sable ou tout autres matériaux parfois atypiques (bois, pneus etc..). Bien souvent en pleine nature, sans pour autant qu’ils y soient réservés un entretien particulier, souvent pour des raisons humaines, techniques ou financières.

Il est important de savoir qu’à chaque coup tiré, 35% de résidus de poudre non enflammée se dispersent dans les sols et dans l’air. 

« GUMITRAP »

Adaptation du piège à balles pour la pratique des armes d’épaules tel que le calibre 5.56/ 7.62.

Le système est composé de granulats de caoutchouc spécial aux normes DIN 22103, DIN 22109 et DIN 22104, issues de déchet de caoutchouc industriel.

Une structure métallique fabriqué dans nos ateliers, est une structure modulable permettant de s’adapter parfaitement aux dimensions du local. Elle permet également lors de la purge des granulats, de changer au besoin si nécessaire et aisément les modules impactés par les tirs.

Piège à balle « GUMI TRAP » est conforme au Référentiel Technique Police N° 2020/01

Piège à balles à granulats de caoutchouc classe 4

Toutes les parois blindées sont conformes à la Norme NF A36-800

La fonction du rideau anti-retour permet d’empêcher un éventuel retour de tir qui ne serait dû qu’à un entretien particulièrement défectueux.

La configuration du « GUMI TRAP » fait qu’il n’y a plus de bruit à l’impact et pas de retours même pour des tirs très proches et non perpendiculaires.

EN SAVOIR PLUS

Présentation et installation du piège à balles « LAMITRAP »

Adaptation du piège à balles pour la pratique des armes d’épaules tel que le calibre 5.56/ 7.62.

Piège à balles formé d’une à quatre rangées de lamelles de caoutchouc pendulaires en fonction des puissances de tir utilisées et des cadences de tir. Les projectiles, au contact, tombent naturellement en partie au sol, elles sont récupérées dans un cendrier au pied du piège à balle.

Ce système de piège à balles varie de 50 cm à 1.50 m de profondeur. Cela permet de pouvoir gagner de l’espace, et augmenter la ligne de tir.

Son faible encombrement peut être utilisé pour faire du tir à 180° sans danger. Il peut également être utilisé devant les anciens pièges à balles métalliques ne pouvant recevoir les tirs d’armes d’épaule, notamment le calibre 5.56. Les lamelles sont issues de déchets de bandes transporteuses, soigneusement triées et sélectionnées dans nos ateliers.

Un rideau anti-retour est positionné devant le piège à balle. Aucun risque de ricochet est possible même en dehors des 5 m de la zone de sécurité.

Aucun bruit à l’impact. Coût d’entretien réduit par rapport aux pièges à balles classiques (métallique ou caoutchouc). Pas ou peu de pollution.

Une protection blindée de 8 mm sur les côtés et à l’arrière est prévue.

Avantage : peut-être positionné devant un piège à balle métallique sans le démanteler.

EN SAVOIR PLUS

(Extrait du rapport du service géologique national) du fait de leur fonction, les buttes d’arrêt de tirs, utilisées à des fins civiles ou militaires, renferment des quantités importantes de balles. Ces balles sont constituées de différents métaux: plomb, cuivre, zinc, antimoine. Ces éléments constituent une pollution pour l’environnement non négligeable. Phénomène d’infiltration dans les nappes phréatiques provoquant le saturnisme.)

Quelles que soient les buttes de tir en extérieur ou en intérieur, nous serons confrontés à la même problématique.

De ce fait, nos forces armées ont parfaitement pris conscience du problème et une vaste campagne de réhabilitation des stands de tir est en marche.

Entretien d’un piège à balles

La maintenance peut être effectuée par le ou les responsable(s) de la maintenance du stand de tir.

  • Maintien de l’épaisseur de la partie granulats par un complètement en granulats.
  • Les dépressions de la butte de tir ne devront pas dépasser 20 cm de profondeur.
  • Vérification visuelle de l’usure des tapis de protection en caoutchouc, changement des fenêtres de tir et/ou réparation par patch le cas échéant.